omission

omission

omission [ ɔmisjɔ̃ ] n. f.
• 1350; bas lat. omissio
Le fait, l'action d'omettre (qqch.), de ne pas dire, de ne pas faire (qqch.). L'omission d'un détail par un témoin. Pécher par omission. Mensonge par omission.
Chose omise. Omission volontaire; involontaire. absence, lacune, 2. manque, négligence, oubli. Sauf erreur ou omission. L'omission comme figure de rhétorique. prétérition. « Quant aux omissions ou erreurs involontaires que j'ai pu commettre » (Baudelaire).
Dr. fisc. Soustraction totale ou partielle d'un bien à l'assiette de l'impôt direct, du fait volontaire ou involontaire du contribuable.

omission nom féminin (bas latin omissio, -onis, du latin classique omittere) Action de négliger de dire ou de faire ce que l'on devait dire ou faire ; oubli : L'omission d'une virgule peut altérer le sens d'une phrase. Ce qui est omis dans quelque chose ; lacune : Il y a plusieurs omissions regrettables dans ce texte.omission (expressions) nom féminin (bas latin omissio, -onis, du latin classique omittere) Infraction par omission, infraction pénale commise par abstention (non-déclaration de naissance, non-dénonciation de crime, etc.). Mentir par omission, déformer la réalité en oubliant volontairement de dire quelque chose, s'abstenir volontairement de révéler un fait. Péché d'omission, transgression d'un précepte ou abstention dans l'accomplissement d'un acte en rapport avec la loi morale. ● omission (synonymes) nom féminin (bas latin omissio, -onis, du latin classique omittere) Action de négliger de dire ou de faire ce que...
Synonymes :
- défaut
- négligence
Contraires :
- présence
Ce qui est omis dans quelque chose ; lacune
Synonymes :

omission
n. f. Action d'omettre; chose omise. Signaler une omission.
Pécher par omission: ne pas faire ce qui devrait être fait.

⇒OMISSION, subst. fém.
A. —Action d'omettre, d'oublier (volontairement ou non) de faire ou de mentionner quelque chose qu'il aurait été utile de mentionner ou de faire; résultat de cette action. Synon. négligence, oubli, lacune. Tout va bien, et sauf erreur ou omission je ne vois guère que moi et vous... et encore, vous (PAILLERON, Âge ingrat, 1879, II, 10, p.82). Ce témoignage ne supportait aucune omission (CAMUS, Actuelles I, 1944-48, p.14):
1. L'omission absolue de mon nom n'a été, dites-vous, qu'un oubli, une distraction. Mon Dieu! j'y consens de tout mon coeur, si cela peut vous être profitable.
BLOY, Journal, 1894, p.141.
B.Spécialement
1. DROIT
a) DR. FISC. ,,Soustraction totale ou partielle d'un bien à l'assiette d'un impôt direct, du fait volontaire ou involontaire du contribuable`` (CAP. 1936):
2. Lorsque je commençai à étudier les lois fiscales, dit M. Mollien dans ses mémoires, je fus effrayé de ce que j'y trouvai: des amendes, des emprisonnements, des punitions corporelles mises à la disposition de tribunaux spéciaux pour de simples omissions...
TOCQUEVILLE, Anc. Rég. et Révol., 1856, p.272.
b) DR. PÉNAL. Délit d'omission, omission d'assistance. Délit de non assistance à personne en danger. Le médecin qui se refuse à donner ses soins à un malade ou à un blessé en danger grave commet le délit d'omission de porter secours (LEMEUNIER 1969).
2. GRAMM. [Dans une partie de discours] Fait de ne pas mentionner un mot, un outil grammatical à la place où on l'attend habituellement. Omission de l'adverbe, du pronom, de la négation. L'omission de l'article est fréquente devant des noms allant par couples (souvent antithétiques):Patrons et ouvriers sont d'accord (GREV. 1975, p.305, § 336).
3. THÉOLOGIE
a) (Péché, faute) par omission, d'omission; pécher par omission. (Fait de) s'abstenir de faire le bien, une bonne oeuvre; non observation d'un précepte commandé par Dieu ou par l'Église. Quand on ne prie pas pour les défunts, on se rend coupable du crime d'omission le plus énorme (BLOY, Journal, 1899, p.366):
3. Quand on pense à tout ce qu'on pourrait faire et qu'on ne fait pas! Toutes les occasions qu'on laisse échapper! On n'a pas l'idée, pas l'élan; au lieu d'être ouvert on est fermé; c'est ça le plus grand péché: le péché par omission.
BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p.70.
Rem. Péché par omission s'oppose à péché de commission (v. AMIEL, Journal, 1866, p.183).
P. ext. (Fait d') être responsable d'un manque, d'un oubli.
♦[P. méton.] (Fait de) comporter des manques, des oublis. Quand elle mentait son récit péchait soit par insuffisance, omission, invraisemblance, soit par excès au contraire de petits faits destinés à le rendre vraisemblable (PROUST, Prisonn., 1922, p.179).
b) (Mensonge), mentir par omission. (Action de) taire la vérité, (d')empêcher qu'elle ne soit révélée en gardant le silence. Je prendrai parti aujourd'hui même, j'en ai assez de mentir par omission (BERNANOS, Joie, 1929, p.691):
4. ... à mon retour à la pension, je n'ai pas osé parler à papa de cette rencontre! Sans doute était-ce mal de lui cacher ce qui me laissait un tel souvenir que je ne pouvais plus penser à rien d'autre. Mais quand, un peu plus tard, je me suis accusée devant l'abbé de ce «mensonge par omission» il m'a plutôt rassurée; il est vrai que je lui apprenais en même temps mes fiançailles.
GIDE, École femmes, 1929, p.1260.
Prononc. et Orth.:[]. Ac. 1694: obmission ,,on prononce omission``; 1718: obmission ,,on prononce omission et la plupart l'écrivent ainsi``; dep. 1740: omission. Étymol. et Hist. 1315 (in Rolls of Parlt, I, 338/2 d'apr. NED); ca 1350 (GILLES LI MUISIS, Poésies, éd. Kervyn de Lettenhove, t.1, p.135); rare av. le XVIe s. Empr. au b. lat. omissio, -onis «id.» (fin IVe s.), formé sur le supin omissum de omittere, v. omettre. Fréq. abs. littér.:129.

omission [ɔmisjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1350; rare av. XVIe; bas lat. omissio, de omittere. → Omettre.
1 Fait, action d'omettre qqch. Absence, lacune, manque, oubli (→ Conscient, cit. 2; expiatoire, cit. 1; inexécutable, cit. 2). || L'omission d'un détail par l'auteur d'un compte rendu. || Omission par défaut d'attention. Inattention, négligence. || Sauf erreur ou omission. Erreur. || Omission de l'article (→ Énumération, cit. 2), de l'adjectif possessif, du pronom personnel, de l'antécédent du pronom relatif ou anacoluthe. || L'omission comme figure de rhétorique. Prétérition, réticence. || Omission d'un ou de plusieurs mots en typographie. Bourdon.
0 Parmi les nombreuses omissions que j'ai commises, il y en a de volontaires; j'ai fait exprès de négliger une foule de talents évidents, trop reconnus pour être loués (…) Quant aux omissions ou erreurs involontaires que j'ai pu commettre, la Peinture me les pardonnera, comme à un homme qui, à défaut de connaissances étendues, a l'amour de la Peinture jusque dans les nerfs.
Baudelaire, Curiosités esthétiques, Salon de 1859, X.
Théol. || Faute, péché d'omission, par omission. Péché. || Pécher par omission.Mensonge par omission. Obreptice.
Dr. || Délit d'omission.Omission de statuer sur un des chefs de la demande. Dr. fisc. Défaut d'assujettissement d'un contribuable à un impôt direct, du fait de l'Administration. Soustraction totale ou partielle d'un bien à l'assiette de l'impôt direct, du fait volontaire ou involontaire du contribuable. || Omission volontaire. Dissimulation.
2 (Une, des omissions). Résultat du fait d'omettre; absence de ce qui devrait figurer. Lacune. || Il y a plusieurs omissions dans ce texte. || Compte rendu exact et sans omissions.
CONTR. Présence. — Confession, déclaration.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • omission — omis·sion /ō mi shən/ n 1: something neglected, left out, or left undone 2: the act, fact, or state of leaving something out or failing to do something esp. that is required by duty, procedure, or law liable for a criminal act or omission Merriam …   Law dictionary

  • Omission — • The failure to do something one can and ought to do Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Omission     Omission     † …   Catholic encyclopedia

  • omission — o‧mis‧sion [əʊˈmɪʆn, ə ǁ oʊ , ə ] ➔ error of omission * * * omission UK US /əʊˈmɪʃən/ noun [C or U] ► the fact of not including something that should have been included, or the thing that is not included: »We are not responsible for the omission …   Financial and business terms

  • Omission — may refer to: Omission (Catholicism), a Catholic sin Omission (criminal law) Omission bias Purposeful omission, a literary method See also Lie Mathematical proof Logical proof Argument Professional negligence Contract law Insurance contracts …   Wikipedia

  • Omission — (von lateinisch omittere: „auslassen, unterlassen“, auch Abszission) ist ein Stilmittel der Rhetorik der Lyrik und der Prosa. In der Ästhetik wird eine Trope oder ein Symbol mit negativer oder positiver Appellfunktion als Omission bezeichnet.… …   Deutsch Wikipedia

  • Omission — O*mis sion, n. [L. omissio: cf. F. omission. See {Omit}.] 1. The act of omitting; neglect or failure to do something required by propriety or duty. [1913 Webster] The most natural division of all offenses is into those of omission and those of… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Omission — (v. lat.), 1) Weglassung, z.B. beim Conto corrente das Weglassen einer Post; 2) Unterlassung; 3) Entsagung, z.B. O. der Erbschaft …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Omission — (lat.), Weglassung; Unterlassung …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Omission — Omission, lat. deutsch, Weglassung, Unterlassung; omissio hereditatis Verzicht auf die Erbschaft; omissum, Auslassung eines Wortes etc …   Herders Conversations-Lexikon

  • omission — (n.) late 14c., from L. omissionem (nom. omissio) an omitting, noun of action from pp. stem of omittere (see OMIT (Cf. omit)). Related: Omissible …   Etymology dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”